Enabel, a œuvré avec le gouvernement rwandais à la lutte contre la pandémie. Notre Agence a notamment fourni un appui financier et logistique ainsi qu’en ressources humaines. Par Enabel.

 






La pandémie mondiale de Covid-19 représente un défi pour les systèmes de santé dans le monde entier. Au Rwanda, lorsque le premier patient a été identifié, le gouvernement a agi de manière décisive et a réussi à contenir la propagation du virus.

À travers le ministère de la Santé et le Centre biomédical du Rwanda (Rwanda Biomedical Center), Enabel, a œuvré avec le gouvernement rwandais à la lutte contre la pandémie. Notre Agence a notamment fourni un appui financier et logistique ainsi qu’en ressources humaines.

« En mobilisant notre équipe de santé, des expert·es en santé publique et des ingénieur·es biomédicaux, des conducteur·rices et des véhicules… ainsi que des ressources financières, nous avons renforcé l’équipe nationale de réponse depuis le début », déclare Dirk Deprez, Représentant résident d’Enabel au Rwanda.

Bien plus qu’un problème de santé

Le corononavirus ne constituant pas seulement un problème de santé, mais aussi un défi socio-économique, Enabel a examiné, avec des partenaires gouvernementaux, comment les programmes en cours pouvaient contribuer à atténuer l’impact socio-économique du virus.

L’équipe d’Enabel, le Centre biomédical du Rwanda et le ministère de la Santé ont ainsi convenu de dégager une enveloppe de 1,5 million d’euros pour financer les priorités identifiées dans le plan de réponse du Rwanda.

Dans le cadre de son programme de santé mis en œuvre par le projet Barame (Barame signifie "longue vie" en Kinyarwanda) Enabel a également mobilisé des fonds en vue d’un partenariat avec les sept districts d’intervention (Gakenke, Gisagara, Karongi, Nyamasheke, Nyarugenge, Rulindo et Rusizi), par le biais de subsides directs. Ces fonds sont destinés à soutenir les efforts de mise en œuvre des mesures de prévention au niveau des districts, des établissements de santé et des communautés. Le partenariat ainsi noué a abouti à l’installation de 70 lave-mains à proximité des marchés et des gares routières, afin de garantir que ces structures économiques puissent fonctionner en toute sécurité.

Un défi nutritionnel à relever

Dans le secteur de l’agriculture, le programme bilatéral, axé sur les filières du porc, de la volaille et de l’alimentation animale, s’est associé à l’Office rwandais de l’agriculture (Rwanda Agriculture Board) pour soutenir l’initiative visant à acheter des œufs aux producteurs et productrices privé·es de marchés en raison de la crise et à les distribuer dans le cadre du Programme de développement de la petite enfance du Rwanda (ECDP), en vue de répondre au défi de la nutrition infantile dans les districts de Rulindo, Bugesera et Gicumbi.

De plus, des lave-mains, des équipements de protection et de dépistage, ainsi que des campagnes d’information, nous ont permis de renforcer les mesures de prévention auprès des citoyens et citoyennes de Rulindo ainsi que des habitants et habitantes des quartiers environnants », ajoute le maire du district de Rulindo, Emmanuel Kayiranga.

Une contribution supplémentaire au secteur est actuellement à l’étude, pour voir comment Enabel pourrait éventuellement soutenir les agriculteurs et agricultrices en difficulté par le biais du Fonds de relance économique récemment mis en place par le gouvernement du Rwanda.