« La stratégie a été organisée sur le territoire français », a déclaré Agapito Mba Mokuy, qui s’exprimait sur les évènements survenus en décembre dernier dans son pays.
Il a toutefois dédouané les autorités françaises. « Ça n'a rien à voir avec le gouvernement français», a-t-il affirmé.
M. Mokuy qui a annoncé l’arrestation de "27 terroristes ou mercenaires" après cette tentative de renversement des autorités a révélé que, "environ 150" mercenaires seraient encore présents sur le territoire équato-guinéen, "à la frontière" avec le Cameroun.
Le principal accusé, Mahamat Kodo Bani, un général équato-tchadien proche de Gabriel Nse Obiang Obono , le président du parti d’opposition Citoyens pour l’innovation a été arrêté au Cameroun selon des sources sécuritaires sur place.
La Guinée équatoriale, pays d'Afrique centrale, fait partie des plus gros producteurs de pétrole d'Afrique subsaharienne. Elle est dirigée depuis 1979 par le président Teodoro Obiang Nguema, 75 ans.