Plutôt que de valoriser un mannequin noir virtuel, pourquoi ne pas donner sa chance à de vraies femmes, interrogent les internautes. Par Céline Demelenne - L'Avenir


Cette top model noire 100% numérique crée un tollé sur les réseaux sociaux. Instagram shudu.gram

Création numérique, la top model Shudu Gram est née de l’imagination du photographe londonien Cameron-James Wilson. Sur les réseaux sociaux, beaucoup d’internautes pointent l’occasion manquée d’engager de vraies femmes noires, dans un milieu qui manque de diversité.
Ses photos et courtes vidéos sont suivies par près de 50 000 abonnés sur Instagram. Shudu Gram est une création numérique imaginée par un photographe londonien, vivement critiqué sur la toile.

La raison? Les internautes soulèvent le manque criant de diversité dans le milieu de la mode. Alors, plutôt que de façonner une fausse top model noire, pourquoi ne pas engager de vraies femmes?
La raison ??? Les internautes soulève le manque criant de diversité dans le milieu de la mode.? Alors, plutôt que de façonner une fausse top model noire, pourquoi ne pas engager de vraies femmes ???
Cameron-James Wilson a réagi à cette polémique, en répondant qu’il envisage Shudu Gram comme une œuvre artistique avant tout.
«Au fond, Shudu est ma création. C’est l’œuvre d’art sur laquelle je travaille en ce moment.»
Le photographe affirme par ailleurs travailler avec plusieurs mannequins noirs. «Mais sur mon temps libre, je peux bosser sur mon projet avec Shudu, se défend-il. J’ai le droit de m’asseoir et de faire quelque chose de beau sans forcément prendre de photos.»
Des dénonciations en cascade
Ce n’est évidemment pas la première fois que l’absence de diversité sur les podiums est dénoncée. L’an dernier, le mannequin Leomie Anderson avait notamment évoqué l’incompétence de certains coiffeurs face à ses cheveux, et sa couleur de peau.
En décembre 2016, la top model libanaise Deddeh Howard avait recréé des publicités célèbres pour dénoncer l’absence de femmes noires. Elle copiait alors les poses de Kendall Jenner, Gisele Bündchen et d’autres top models blanches, en guise de protestation.