Le président Trump a expulsé 15 diplomates cubains à cause d’un mystérieux bruit qui a affecte le personnel de l’ambassade américaine à La Havane.Mais de quoi provient ce bruit ? » - « des grillons ». Par Moon of Alabama, traduit par Muselet


Cet incident, survenu plus tôt dans le mois, sera probablement considéré comme le plus ridicule des fiascos diplomatiques de tous les temps :

Le président Trump a expulsé mardi 15 diplomates cubains à cause d’une mystérieuse affliction qui a frappé le personnel de l’ambassade américaine à La Havane. Sa réaction intempestive a considérablement refroidi les relations entre les deux pays.

Depuis décembre dernier, Les diplomates américains et leurs conjoints se plaignaient de problèmes de santé tels que perte auditive, étourdissements, troubles de l’équilibre et de la vue, maux de tête et problèmes cognitifs. Fin janvier, le Département d’État est arrivé à la conclusion que ces symptômes étaient liés entre eux, et résultaient sans doute d’une sorte d’attaque, provenant peut-être d’un dispositif sonique, d’une toxine ou d’un virus.

Les diplomates américains entendaient des bruits étranges, la nuit, dans certaines parties de leur ambassade ainsi que dans certaines maisons. Ces bruits ont soulevé d’énormes inquiétudes et des spéculations épouvantables sur leur origine, allant de gigantesques armes à infrasons à une intoxication alimentaire.

Mais aucune explication technique ou médicale n’a été trouvée. Le département d’Etat a qualifié le bruit d’« attaques spécifiques » contre ses diplomates. Au moins 21 personnes ont été affectées et la moitié du personnel américain à La Havane a été rapatrié. Des diplomates cubains ont été expulsés des États-Unis

Des enregistrements du son mystérieux ont été transmis à Associated Press. L’agence a écrit :

On dirait le bruit d’une masse de grillons. Un grincement strident, mais de quoi provient-il ?

Le son semblait se manifester par à-coups de longueurs variables – sept secondes, 12 secondes, deux secondes – avec des périodes soutenues de plusieurs minutes ou plus. Puis il y avait un silence d’une, ou 13, ou quatre secondes, avant que le son ne reprenne brusquement.

Une enquête cubaine a trouvé la réponse à la question d’AP : « Mais de quoi provient ce bruit ? » - « des grillons »

grillon

Des officiels du ministère cubain de l’Intérieur ont déclaré que les enquêteurs américains leur avaient transmis trois enregistrements réalisés par des victimes présumées d’attaques soniques et que l’analyse des sons a montré qu’ils étaient similaires à ceux des grillons et des cigales vivant sur la côte nord de Cuba .

« C’est la même bande passante et c’est très similaire », a déclaré le lieutenant-colonel Juan Carlos Molina, spécialiste des télécommunications au ministère de l’Intérieur. « Nous avons comparé les spectres des sons et ce son courant est de toute évidence très semblable au son d’une cigale. »

L’intensité du chant des grillons peut monter jusqu’à 100 décibels, assez fort pour causer des problèmes de santé. Les diplomates américains à Cuba ont été « attaqués » par des grillons cubains qui faisaient assez de bruit pour causer des malaises ou même des symptômes de maladie. Il m’arrive d’avoir à subir le chant des grillons lorsque je voyage à l’étranger, et je peux confirmer que le bruit qu’ils font pendant la nuit peut être extrêmement pénible pour ceux qui n’y sont pas habitués.

Mais comment se fait-il que le Département d’Etat ne le sache pas ? Pourquoi les diplomates n’ont-ils pas reconnu le bruit ? Il y a pourtant des cigales et des grillons dans les États du sud des États-Unis.

Il faut croire que certains membres de la CIA et du département d’État ne veulent pas que les relations avec Cuba s’améliorent. Ils ont résisté à la réouverture de l’ambassade en 2016. Il est possible qu’ils aient utilisé les « attaques » de cigales pour saboter les relations.

Quoiqu’il en soit, cette affaire ridiculise complètement le Département d’Etat américain. Imaginez toutes les blagues de « grillons » qui vont circuler parmi les diplomates des autres pays aux dépens de leurs collègues américains.

Les puissants États-Unis ont été vaincus ! Leurs diplomates ont fui dans la panique ! … A cause de… grillons…