Le Rwanda, pays dit de « Milles Collines », a été doté par la nature de milles merveilles faites d’un paysage magnifique, un climat agréable, une population agréable, … Par Géo 





Le mémorial du génocide de Gisozi, à Kigali

Impossible de se rendre au Rwanda sans se pencher sur cet épisode tragique de l'histoire du pays. En 1994, ce sont plus d’un million de personnes, majoritairement issues de la minorité tutsie, qui sont massacrées en l'espace de quelques semaines. 25 ans ont passés et la réconciliation nationale est devenue la priorité. Ce mémorial se veut comme un lieu de mémoire mais aussi d'apaisement avec ses jardins fleuris qui invitent au recueillement.

 

 Photo 1/11         © CF

Une exposition (en anglais et en français) retrace les événements qui ont conduit au génocide et au déferlement de violence qu'a connu le pays entre les mois d'avril et juillet 1994. Le silence de la communauté internationale et le rôle trouble de l'Etat français sont aussi évoqués au travers d'images et de films d'archive.


Le marché de Kimironko à Kigali

Ne manquez surtout pas le marché de Kimironko, le plus grand marché de la capitale rwandaise ! Il n'est pas de meilleur endroit pour nouer un contact avec les locaux et s'émerveiller devant des décors colorés. La halle aux fruits et légumes vous étonnera par son organisation : on ne mélange pas les avocats et les bananes ! Chaque îlot a sa spécialité. Mais le coin le plus impressionnant est certainement le marché aux tissus : les wax, cotons et rubans forment des montagnes multicolores dans lesquelles on aime se perdre.

 Photo 2/11         © CF

Juste à côté, les couturières attendent les clients qui peuvent se faire confectionner un vêtement sur-mesure directement après avoir choisi un tissu. Comptez une heure de travail avant de récupérer une robe ou une jupe.

Prendre la mototaxi

C'est sûrement le moyen de transport le plus prisé du pays et le plus rapide pour se déplacer dans les rues de la capitale Kigali. D'autant plus que les mototaxis rwandais son
t considérés comme relativement sûrs. Tous les chauffeurs portent un gilet rouge pour se signaler et imposent systématiquement le casque à leur passager.

Photo 3/11         © MR

Car on ne plaisante pas avec la sécurité routière au Rwanda ! Gare à celui qui dépasserait les limites de vitesse, la police n'est jamais loin... Et contrairement à la plupart des pays d'Afrique ou d'Asie, vous ne verrez jamais plus de deux personnes sur un scooter ou une moto.

 

Les champs de thé à l'ouest du Rwanda

 En circulant à l'ouest du Rwanda, du Nord au Sud, vous aurez parfois l'impression de vous être perdu sur les contreforts de l'Himmalaya dans la région de Darjeeling en Inde. Et pourtant, vous êtes bien au coeur de l'Afrique ! Car le théier s'est bien acclimaté au climat humide et à l'altitude des vallées du pays qui culminent à 2 000 mètres.


Photo 4/11         © CF

 La culture du thé a débuté dans les annés 1950 lorsque le pays était une colonie belge. Son goût raffiné connait un grand succès à l'étranger et les cultures n'ont jamais cessés de s'étendre pour atteindre 27 000 hectares en 2018.. Aujourd'hui, il s'agit du deuxième produit d'exportation du pays après le café. En 2017-2018, le Rwanda a exporté 27 824 tonnes de thé dans 48 pays d’Asie, du Moyen-Orient, d’Afrique et d’Europe.

 

Se détendre sur les rives du lac Kivu 

S'il n'y a pas la mer au Rwanda pour se prélasser au bord de l'eau, le lac Kivu est le lieu idéal pour prendre le temps de se balader en bateau et découvrir les paysages alentour. Ce lac, l'un des plus grands d'Afrique avec ses 2 700m2 de superficie, fait office de frontière naturelle entre le Rwanda et la République Démocratique du Congo.



Photo 5/11         © CF

L'excursion sur le lac Kivu permet de découvrir ses nombreuses îles. A commencer par l'île Napoléon (surnommée ainsi à cause de sa forme qui rappelle le bicorne de l'Empereur) qui abrite une colonie de roussettes paillées africaines, une espèce de chauve-souris menacée.

 

Observer et écouter les pêcheurs du lac Kivu

L'un des spectacles les plus fascinants du Rwanda est certainement celui du trajet quotidien des pêcheurs sur le lac Kivu. Chaque soir, avant la tombée de la nuit, on peut voir les bâteaux s'eloigner de la rive, par groupe de trois. Ils sont reliés par des filets. A la nuits tombée, les pêcheurs allumeront des feux pour attirer les poissons qui se prendront dans les filets entre les bateaux immobiles au milieu du lac.

 Photo 6/11         © MR

Et ce n'est qu'au petit matin que les bateaux rejoindront la rive, les filets charchés de fretins. Ici pas de moteur, c'est à la rame que les pêcheurs font avancer leur embarcation. Et ils entonnent des chants tout au long du trajet, à l'aller comme au retour, pour se donner du courage.

 

Survoler la forêt tropicale sur la Canopée

La forêt de Nyungwe est la plus large forêt tropicale humide et la plus grande forêt de montagne du continent africain, son altitude étant comprise entre 1 600 et 2 950 mètres. Son écosystème unique abrite une centaine d'espèces d'orchidées sauvages mais aussi 275 espèces d'oiseaux et des singes. Mais la végétation dense ne rend pas leur observation facile... Il est donc d'autant plus utile de grimper sur le pont suspendu, la Canopée, qui surplombe la forêt à 60 mètres du sol. Ces 170 mètres de pont offrent un poit de vue unique sur la nature... et quelques frissons en option !

Photo 7/11         © MR

L'accès à la forêt de Nyungwe est soumise à un droit d'entrée et ne peut ss'effectuer qu'accompagné d'un guide du parc national. L'expérience de la canopée (qui comprend aussi une randonnée de 2 heures ans la forêt est accessible au prix de 60 dollars. 
 Toutes les infos pratiques sont disponibles sur le site officiel Irembo

 

Observer les imposantes silhouettes des volcans

A cheval entre la République Démocratique du Congo, l'Ouganda et le Rwanda, se dressent les huit volcans des montagnes des Virunga (volcans en swahili) : Karisimbi, Visoke, Muhabura, Gahinga et Sabyinyo.

 Photo 8/11         © MR

 Cinq de ces volcans se trouvent sur le territoire rwandais. Quand la brume se disperse, leurs imposantes silhouettes qui dominent toute la région offrent un spectacle chargé de mystère et d'émotion.

 

Un safari dans le parc de l'Akagera

Le parc de l'Akagera n'est certes pas le plus renommé de cette région d'Afrique mais les efforts qui sont faits pour la réintroduction d'espèces (comme le lion) sont payants. En effet, alors que l'Akagera était l'un des parcs les plus courus d'Afrique pour les safaris en raison de la richesse de sa faune, le génocide de 1994 a aussi eu des effets néfastes sur ce territoire.

 

Photo 9/11         © George Conard / Flickr

 Devant l'urgence de la situation, une partie du parc a servi à accueillir des camps de réfugiés, provoquant de ce fait la disparition de nombreux animaux. Cependant, on peut aujourd'hui y observer des girafes, bufles, zèbres...Et ce sont même 5 rhinocéros noirs qui ont été réintroduits en juin 2019.

 

Expérimenter un bain dans une source chaude

 Si vous voulez vivre une expérience 100% locale, rendez-vous aux sources de Nyamyumba. Vous aurez peu de chance d'y croiser un touriste. En revanche, vous tomberez sur des Rwandais se prélassant dans des bassins artificiels remplis d'eau de source chaude. Des thermes à ciel ouvert qui permettent de partager un moment de convivialité avec les habitants de Gisenyi, la localité la plus proche, surnommée le "St Tropez" du Rwanda.

Cette station balnéaire au bord du lac Kivu est réputée dans le pays pour ses plages et ses bars. On a d'ailleurs du mal à imaginer que ce havre de paix touche pratiquement Goma, une ville rongée par la violence et la pauvreté de l'autre côté de la frontière au Congo.

 

Observer les gorilles des montagnes

 C'est l'activité touristique la plus populaire du Rwanda... et aussi la plus coûteuse. Ces animaux en danger d'extinction sont le trésor le mieux protégé du pays. Mais observer les gorilles des montagnes dans leur habitat naturel est une expérience qui se mérite.  Il faut parfois marcher plusieurs heures dans la jungle, avec un guide équipé d'une machette pour se frayer un chemin dans la végétation, avant de pouvoir atteindre une famille de gorilles.

 

La magie commence ici : pendant près d'une heure on peut observer ces grands singes dans leur quotidien et presque frôler leur pelage. Passé ce temps,  les visiteurs doivent rebrousser chemin pour les laiser à leur tranquilité. Coût de l'expérience : 1500 dollars.