Ce vendredi les agents privés  de tourisme de Tanzanie et du Rwanda se sont rencontrés à Kigali pour échanger et renforcer les liens de leurs réseaux

 


Les zones touristiques qui sont au sein des pays de la Communauté Economique des pays de l’Afrique de l’Est, sont très variées  mais aussi elles se complètent. C’est un grand atout pour les touristes.
C’est porquoi  deux opérateurs privés la Rwanda Tours and Travel Association (RTTA) et la Tanzania Tour Operators Association ont organisé cette rencontre à Kigali afin d’échanger et de renforcer leurs réseaux 
 Les agents ont eu l’occasion de visiter divers sites touristiques, tels que le parc national des Volcans avec des gorilles de montagne, la pratique du kayak et de la navigation de plaisance sur le lac Kivu et de la canopée dans la forêt de Nyugwe. 
 Ariella Kageruka, directrice générale de la Fédération du secteur privé rwandais de la Chambre de tourisme, a exhorté les opérateurs de ces deux pays de la EAC à renforcer leur réseau et à échanger leurs expériences sur les débouchés du tourisme.

Elle a ajouté que la facilité de circulation des personnes entre le Rwanda et les autres pays de la EAC avait entraîné une augmentation des voyages et généré davantage de revenus

 Carolyn Namatovu, vice-présidente de l'Association rwandaise des voyages et des voyages (RTTA), a déclaré que le partenariat visait à renforcer les activités touristiques entre les deux pays. « Nous avons été soutenus par la GIZ et l'EAC pour renforcer la coopération. Lorsque les touristes viennent en Afrique, ils ne visitent pas un seul pays, ils visitent également d'autres pays voisins ».
Elle a déclaré que le partenariat entre les agences de deux pays augmenterait le nombre et la durée du séjour des touristes visitant la Tanzanie et le Rwanda. 
 Quant à Sirili Akko, président-directeur général de la Tanzania Tour Operators Association, a déclaré que la création d'un partenariat avec ses homologues au Rwanda améliorerait les opportunités pour les deux parties.

«Nous espérons que ce partenariat sera fructueux. Le tourisme est une nouvelle frontière pour sortir le continent africain de la pauvreté, car il s'agit d'un employeur clé et d'un secteur doté d'une très longue chaîne de valeur. Les pays d'Afrique de l'Est, en particulier la Tanzanie et le Rwanda, ont une synergie très importante car nous n'avons pas les mêmes produits, ce qui implique une complémentarité des produits », a-t-il déclaré.

Il a déclaré que les efforts de conservation déployés par les gouvernements produisaient des résultats directs bénéfiques pour le tourisme et les voyagistes.

«Nous devons rester en contact avec Rwanda Tours and Travel Association. En tant que parties prenantes régionales, nous pouvons ensemble créer des partenariats significatifs et vendre les produits des deux pays en même temps. Le Rwanda et la Tanzanie sont des destinations touristiques haut de gamme dans la région qui appliquent des politiques de conservation strictes.

 « Quand les touristes sont en Tanzanie, ils pensent aux produits qu’ils n’obtiennent pas en Tanzanie, ils peuvent les acheter au Rwanda et vice-versa. Nous voulons que plus de touristes restent en Afrique de l'Est plus longtemps et dépensent plus », a déclaré Akko.

 Au cours de l'événement, un portail numérique sur le commerce interentreprises dans le secteur du tourisme, avec pour objectif de relier les opérateurs du secteur du tourisme en Afrique de l'Est, a été dévoilé.

Le portail a été créé avec un objectif d'intégration et de développement de l'Afrique de l'Est et fait participer les citoyens des États partenaires de la EAC à la mise en œuvre du protocole du marché commun de la EAC et à la présentation d'expériences d'intégration.

Le portail permettra la collaboration, la communication, la monétisation de services et facilitera de nouvelles opportunités commerciales dans l'industrie du tourisme de la EAC.

La plate-forme permettra aux opérateurs des deux pays de voir leurs services promus dans la EAC et sur les principales sources des marchés, les opérateurs et agents internationaux ayant accès à des informations sur leurs activités.

Dans le cadre de ce portail, les opérateurs pourront organiser des réunions, des foires commerciales et accéder à des portails d’apprentissage en ligne à des fins de formation et de mise à jour des connaissances sur les produits des destinations au sein de la EAC.