Ouattara serait-il le seul maître du jeu ? A t-il mené une stratégie minutieuse pour arriver a son but ? Par Nassim Bouabbas

L’article de Mme Rever prolonge l’œuvre engagée dès 1994 par les avocats des génocidaires visant à « inverser les rôles, à relativiser, à banaliser, à mentir sur la réalité des faits »[2]. Il conduit également à s’interroger sur l’opportunité de sa publication dans un hebdomadaire français bien installé dans le paysage médiatique.

On trouvera très peu d’intérêt pour les victimes du génocide dans les phrases de Mme Rever. Quand ils ou elles apparaissent, c’est pour abonder sa thèse centrale selon laquelle « les Tutsis de l’intérieur, par opposition à ceux qui grandirent à l’étranger, furent sacrifiés » et le génocide fut utilisé « comme [une] passerelle par le FPR pour atteindre le pouvoir ».

Le Rwanda s’est fixé pour objectif de collecter, démanteler et recycler plus de 10.000 tonnes de Déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) par an afin de générer des revenus et créer des emplois dans un « nouveau secteur ». Par MAP Ecology

Trois mois après qu’Evariste Ndayishimiye a succédé à feu Pierre Nkurunziza, le pays vit au rythme d’attaques sans qu’on connaisse l’identité des assaillants ni leurs intentions. Par Armel Gilbert Bukeyeneza

 

Les migrants africains «laissés pour mort» dans les centres de détention infernaux de Covid en Arabie saoudite. «Beaucoup de détenus sont suicidaires ou souffrent de maladies mentales après avoir vécu cela pendant cinq mois», a déclaré un prisonnier

Mme Rever présente plusieurs avantages à la démonstration qu’elle prétend effectuer : en évoquant l’extermination de « tant de Tutsis » elle veut se prémunir de l’accusation de négationnisme ; en parlant des « chercheurs », elle suggère détenir une connaissance exhaustive de ce champ d’étude, tout en posant en axiome un égarement général de leurs recherches – ils ont « essayé » de comprendre, mais sans succès, jusqu’à Mme Rever.

The guards just throw the bodies out back as if it was trash, ByWill Brown, AFRICA CORRESPONDENT CREDIT: Telegraph exclusive

 

African migrants « left to die » in Saudi Arabia’s hellish Covid detention centres. « Plenty of inmates are suicidal or suffering from mental illnesses as a result of living this for five months, » said one prisoner