L’Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a désigné, ce jeudi 10 septembre, le Rwanda comme étant membre du Comité Intergouvernemental de Sauvegarde du Patrimoine Culturel Immatériel. Par MB

 

 

 





Par MBL’élection a eu lieu lors de la 8ème session de l'assemblée générale de la Convention pour la Sauvegarde du Patrimoine Immatériel, tenue du 8 au 10 septembre au siège de l’UNESCO à Paris.

Le Rwanda siégera parmi les 24 Etats du Comité pour un mandat de 4 ans. Le Rwanda a été élu en même que l'Arabie saoudite, le Brésil, le Maroc, la Suède, la Corée du Sud et la Suisse.

 Rappelons que le Comité intergouvernemental définit des stratégies en faveur de la sauvegarde et de la promotion du patrimoine immatériel.

 Il veille à l’application et la mise en œuvre de la Convention de l’UNESCO, l’établissement des recommandations sur les meilleures pratiques et la promotion des objectifs de cette dernière, et la décision des inscriptions sur les listes internationales du patrimoine culturel immatériel.

C’est aussi une grande opportunité de réintroduire à l’Unesco certaines richesses culturelles du Rwanda, tel que INTORE, qui se trouve déjà dans les dossiers de l’Organisation. Mais aussi on pourrait y ajouter d’autres richesses du pays telles que INGAGI et INYAMBO et d’autres nombreux éléments des valeurs que le pays possède, mais qui restent à inventorier.