Le chef de la police kényane a ouvert une enquête sur la conduite brutale de mardi de quatre policiers photographiés en train de battre une législatrice dans la capitale, Nairobi, rapporte BBC. Par Modeste Dossou

 





Des policiers kényans passant à tabac une députée de l'Assemblée du comté de Nairobi @Amnesty Kenya (Twitter)

Selon les rapports des médias kényans, les députés du comté de Nairobi ont tenté de destituer le Président au milieu de scènes chaotiques. La police a été envoyée sur les lieux mais s’est mise à faire preuve de violence. Une impasse entre la police et les législateurs s’en est suivie et quatre policiers ont été photographiés en train d’agresser la représentante locale Patricia Mutheu, la passant violemment à tabac.

Une scène de violence sans pareil qui a indigné les Kényans et le patron de la police du pays a déclaré qu’il avait « contacté certaines des personnes qui étaient présentes pendant le chaos » pour obtenir des témoignages.

« L’enquête préliminaire vise à établir le rôle joué par les policiers qui ont été déployés sur place », a-t-il indiqué dans un communiqué.

La filiale locale d’Amnesty International a appelé les policiers à rendre des comptes.