Des soldats zambiens sur le terrain conquis  

 

 

 

 La RDC rapporte avoir obtenu gain de cause auprès de la SADC dans le litige qui oppose la RDC et la Zambie. Cette dernière a un moratoire de sept (7) jours afin de retirer ses troupes présentes au sud-est de la RDC. Par Taboola/ ACTUALITE.CD


Selon les autorités congolaises, les deux localités (Kibanga et de Kalubamba) disputées dans la province du Tanganyika sont bel et bien partie intégrante de la RDC, a tranché la SADC.

« Le Ministre de la Défense a informé le Conseil sur les derniers développements du litige frontalier entre la RDC et la Zambie. Après examen du contentieux frontalier qui oppose la Zambie à la République Démocratique du Congo, la SADC saisie par la RDC vient de décider que les localités de Kibanga et de Kalubamba font partie de la République Démocratique du Congo. Il a été donné 7 (sept) jours à l’Armée Zambienne pour évacuer ses troupes. », dit le compte-rendu du conseil des ministres présidé vendredi 24 juillet par Félix Tshisekedi.

L’armée zambienne a fait invasion depuis plus de deux mois sur le territoire. La partie congolaise qui avait mis sur table l’option diplomatique avait saisi la SADC pour arbitrage dans cette affaire.

« A l’annonce de cette nouvelle, le Président de la République a réitéré le souhait de voir les Africains unis et rassemblés autour de multiples défis à relever. », ajoute le gouvernement.

Il reste de savoir si la décision sera exécutée par la Zambie. Entre-temps, la RDC est envahie par les armées d’autres pays notamment la RCA, le Soudan du Sud, l’Angola sans citer les groupes armés et rébellions étrangers.