Le ministre des Gouvernements locaux, Anastase Shyaka, a déclaré que le gouvernement s'efforcera à soutenir les familles très vulnérables lors du confinement visant à contrôler la propagation du coronavirus. La Rédaction







Le Ministre Shyaka s’exprimait lors d’une émission télévisée le dimanche 22 mars, pour faire la lumière sur la décision du gouvernement d’imposer un verrouillage à l’échelle national pendant les deux prochaines semaines, à l’exception des activités essentielles et vitales.

Le Rwanda a enregistré samedi dernier 17 cas de virus et selon le ministère de la Santé, les patients continuent de se remettre.

Répondant à une question concernant les revers qui devraient se produire avec le verrouillage, le ministre Shyaka a déclaré qu'ils parlera aux autorités locales pour apporter un soutien aux familles qui pourraient être durement touchées par ce confinement.

« Nous allons discuter avec les autorités locales pour aider les familles jugées vulnérables. Nous ne pouvons pas protéger les gens contre le virus et les laisser mourir de faim, mais nous appelons également les Rwandais à se soutenir mutuellement pendant cette période et à partager tout ce qu'ils ont », a-t-il déclaré.

Appels au travail d'équipe

Le ministre Shyaka a rappelé que la seule façon de vaincre ce virus est de conjuguer les efforts entre les autorités et les habitants.

« Cela concerne chacun d'entre nous. Si nous vous déconseillons d'ouvrir votre boutique, il est important que vous suiviez les conseils, car si une personne achète de la marchandise infectée chez vous, elle apportera le virus à son domicile. Travaillons ensemble pour nous protéger et protéger nos proches », a-t-il déclaré.

Il a rappelé les autorités locales, au niveau local, à pousser les habitants à s'assurer que toutes les directives sont respectées.

« Toute personne occupant un poste de direction doit considérer cela comme une mission. Les dirigeants locaux doivent se déplacer de maison en maison si besoin est, pour fournir toutes les informations concernant la décision de confinement et l'importance que toutes les personnes restent chez elles », a-t-il déclaré.

 Dans le communiqué rendu public  samedi soir, le Premier ministre a déclaré qu'à compter de samedi minuit, toutes les frontières du pays seront fermées pendant les deux prochaines semaines.

D'autres mesures comprennent une interdiction temporaire des déplacements non essentiels entre les différentes villes et districts du pays, tandis que tous les employés des secteurs public et privé travailleront à domicile.

L'annonce fait suite à plusieurs autres mesures préventives par lesquelles les écoles, les lieux de culte, les conférences et autres événements ont été suspendus.