Quatre parlementaires français sont au Rwanda depuis mercredi pour une visite de quatre jours qui vise principalement à explorer les moyens de renforcer les liens entre les deux pays.

 

 

Le Secrétaire d'Etat Olivier Nduhungirehe (au centre) et les 4 parlementaires français en visite au Rwanda






Après une réunion à huis clos avec Olivier Nduhungirehe, le secrétaire d'État à la Communauté de l'Afrique de l'Est, le vendredi 7 février, le chef de la visite, Hugues Renson, a déclaré qu'ils étaient particulièrement intéressés par le secteur de la santé.

Renson, vice-président de l'Assemblée nationale française et membre de la commission des affaires étrangères, a déclaré vouloir mieux comprendre la politique de la santé publique au Rwanda.

Il a déclaré que sa délégation, souhaite comprendre l'organisation et la conception de la politique de la santé publique établie pour lutter contre les maladies infectieuses telles que le VIH, la tuberculose et le paludisme.

Renson a déclaré: «Nous sommes intérêssés à la question de la santé pour deux raisons : la première est que le mois prochain, la France va élaborer une législation importante en matière de développement et nous sommes très intéressés de renforcer les instruments multilatéraux de développement; GAVI, pour la vaccination et UNAIDS, une initiative de santé mondiale qui investit dans des innovations pour prévenir, diagnostiquer et traiter le VIH / sida, la tuberculose et le paludisme. »

Hébergé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève, UNAIDS a été créé, en 2006, par les gouvernements du Brésil, du Chili, de la France, de la Norvège et du Royaume-Uni.

Il travaille avec des partenaires pour apporter des innovations pour prévenir, diagnostiquer et traiter les principales maladies dans les pays à revenu faible et intermédiaire, en mettant l'accent sur la tuberculose, le paludisme, le VIH / sida et ses co-infections mortelles.

«Nous sommes ici sur le terrain pour voir comment un pays comme le Rwanda qui est exemplaire dans la lutte contre ces problèmes sanitaires a déployé les instruments en place.»

Travailler main dans la main

Renson a déclaré que leur deuxième raison de visiter le Rwanda était de voir comment la France et le Rwanda peuvent travailler main dans la main et affronter ensemble l'avenir.

« Nous allons développer ensemble de bonnes relations et nous avons déjà eu des entretiens avec le ministre de la Santé hier et notre prochaine rencontre est fixée au Parlement rwandais. Je pense qu'il est important que nous entretenions de bonnes relations bilatérales dans le respect mutuel. »

Selon Nduhungirehe, la visite a été organisée par Global Health Advocates, une organisation non gouvernementale française.

Jeudi, les visiteurs ont rencontré des responsables du ministère de la Santé et discuté de différents projets tels que la couverture sanitaire universelle et le financement de la santé. La délégation a aussi visité le nouveau campus de l'Université de Global Health Equity (UGHE) dans le district de Burera.

Nduhungirehe a déclaré que les législateurs étaient également intéressés par les relations entre le Rwanda et la France qui se sont considérablement améliorées depuis l'élection du président Emmanuel Macron en 2017.

Nduhungirehe a déclaré: «Nous avons examiner comment continuer à améliorer ces relations dans divers secteurs. Quant à la santé, il y a déjà l’ institut de recherche appelé ICARD, un institut de santé de grande réputation, qui a son siège en France et la section Afrique  est au Rwanda. Il a ouvert ses portes en janvier de l'année dernière.

Tourisme

Nduhungirehe a noté qu’avec les parlementaires, ils  ont examiné comment le Rwanda pourrait partager l’expérience de la France pour attirer les touristes, étant donné que la France avec sa grande expérience  comme le pays qui reçoit le plus de visiteurs, ou touristes, dans le monde. En travaillant ensemble, le Rwanda pourrait s’inspirait de la vaste expérience de la France dans le cadre des industries hôtelières et touristiques.

Il y a déjà un partenariat avec le club de football français Paris Saint-Germain (PSG), l'un des plus grands clubs du pays et d'Europe. L’année dernière, le Rwanda et le PSG ont annoncé un accord de parrainage de trois ans pour promouvoir la marque « Visit Rwanda ».

L'accord de trois ans verra la promotion de la mode et le design rwandais, ainsi que l'art et la culture, le café et le thé ainsi que les attractions touristiques que le Club facilitera de gagner en visibilité.