Le Comité de soutien technique de la région des Grands Lacs à Nairobi, au Kenya, a salué les efforts du président angolais João Lourenço pour la « solution africaine » aux différends  entre le Rwanda et l'Ouganda.







Ces félicitations ont été exprimées lundi lors de la réunion du Comité d'appui technique au mécanisme régional de supervision de l'accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération en République démocratique du Congo et dans la région des Grands Lacs, qui s'est tenue du 03 au 04 février à Nairobi au Kenya.

À travers Sianga Abílio, ambassadeur d'Angola au Kenya,  qui participait à la rencontre, le Comité a envoyé un message d’encouragement  au président de l'Angola pour ses efforts de stabiliser la paix et la sécurité dans la région.

L'ambassadeur Sianga Abílio a évoqué les derniers développements dans la région, réitérant le rôle du président João Lourenço au prèè de ses homologues et frères assis autour d'une même table à la recherche de solutions de la paix et de la sécurité dans la région des Grands Lacs.

L'ambassadeur a évoqué le sommet quadripartite tenu à Luanda le 2 février 2020, qui a réuni les présidents Joao Lourenço (hôte) Yoweri Museveni (Ouganda), Paul Kagame (Rwanda) et Felix Tshisekedi (RDC).

Outre les discussions sur les développements politiques et sécuritaires dans la région, le Comité de soutien a analysé l'ordre du jour de la prochaine réunion des ministres des affaires étrangères des pays signataires de l'accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération en République démocratique du Congo et dans la région .

Les deux coprésidants de la réunion étaient le Représentant spécial de l'Union africaine pour les Grands Lacs, Basile Ikouebe, et le Secrétaire exécutif de la CIRGL, Zachary Muita.

Les autres participants ààcette rencontre sont les représentants de l'Angola, du Burundi, de la République du Congo, de la RDC, du Kenya, du Rwanda, du Soudan du Sud, du Soudan, de la Tanzanie, de l'Ouganda, de la Zambie, de l'Union africaine, des Nations Unies, de la société civile des Grands Lacs et de la Mission des Nations Unies en République démocratique du Congo (Monusco).