C’est donc confirmé, cet ancien ministre du Commerce sous Thabo Mbeki a été choisi pour relancer le rapprochement entre Pretoria et le Rwanda. Par RFI





Jusqu’à présent ambassadeur au Mozambique, il a été confirmé à l’occasion d’un rassemblement des chefs des missions diplomatiques sud-africains du continent à Pretoria, pour évoquer les objectifs de l’Afrique du Sud bientôt à la tête de l’Union africaine. C’est le signe d’une volonté des deux pays de reprendre le processus normalisation diplomatique.

Dans la salle, les chefs des missions diplomatiques se présentent un à un. Arrive le tour de Mandisi Mpahlwa, qui annonce : « Haut-commissaire jusqu’à présent à Maputo, et en partance pour Kigali. » C’est donc confirmé, cet ancien ministre du Commerce sous Thabo Mbeki a été choisi pour relancer le rapprochement entre Pretoria et le Rwanda.

Alors que Paul Kagame et Cyril Ramaphosa avait montré dans un premier temps plusieurs signes de bonne entente, ces relations ont pris un coup d’arrêt fin 2018 lorsque la ministre des Affaires étrangères sud-africaine a révélé avoir rencontré le général Kayumba Nyamwasa, dissident rwandais en exil dans le pays. Après une série d’échanges musclés, l’ambassadeur sud-africain George Twala a été rappelé.

Mandisi Mpahlwa reconnait que sa nouvelle mission s’annonce donc délicate, mais souhaite favoriser le rapprochement entre les deux pays. Il devra aussi gérer les crispations autour de l’affaire judiciaire concernant l’assassinat de Patrick Karegeya.

Le nouvel ambassadeur devrait arriver à Kigali d’ici environ un mois.