La Norvège affirme pouvoir recevoir 600 demandeurs d'asile récemment évacués au Rwanda venant des centres de détention libyens. 

 





« Pour moi, il est important d'envoyer un signal que nous ne soutiendrons pas les itinéraires de contrebande cyniques, mais plutôt que nous ferons venir des personnes ayant besoin de protection qui passent par des voies officielles et qui sont formellement organisées », a déclaré le ministre de la Justice et de l'Immigration, Joaran Kallmyr, dans un communiqué envoyé jeudi à l'Associated Press.

« Par conséquent, le gouvernement a décidé de faire venir jusqu’à 600 réfugiés de quota de Libye, sur 800 au total, qui sont passés par le transit au Rwanda en 2020 », a-t-il ajouté. Beaucoup de demandeurs d'asile sont originaires de pays de la Corne de l'Afrique.

La mort en directe vue par les pays qui pouvaient l'empêcher. Le Rwanda, a montré que le "UBUMUNTU", ne dépende que de la disposition du coeur  

Depuis l'arrivée massive de migrants en 2015 en Europe, les autorités, en particulier l'Union européenne, tentent d'empêcher les réfugiés et autres migrants de traverser la Méditerranée pour atteindre l'Europe. Cette réglementation est une de causes des milliers de personnes qui sont mortes en mer. Beaucoup sont partis de la côte libyenne.

C’est dans le cadre humanitaire qu'un accord a été signé entre le Rwanda, l'Union africaine et l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés en septembre, le Rwanda acceptant d’accueillir les personnes évacuées de centres de détention en Libye et qui sont dans des conditions inhumaines chaotiques, surpeuplées et exploitées comme esclaves.