Défis de sécurité contemporains: la perspective africaine", est le thème de ce raout qui réunit plusieurs personnalités internationales. Par Oussouf Diagola




Défis de sécurité contemporains: la perspective africaine , est le thème de ce raout qui réunit plusieurs personnalités internationales sur des questions de sécurité diverses et variées comme la dynamique mondiale du pouvoir, la nécessité d’élargir les capacités de défense de l’Afrique, le chômage des jeunes sur le continent, les stratégies de lutte contre le cyber terrorisme, le renforcement de l’autonomie continentale par le commerce intercontinental et l’importance de la bonne gouvernance dans la réalisation de la transformation socio-économique etc. Enjeux

Le symposium international est organisé par le Collège de commandement et d’état-major des forces de défense rwandaise (RDF) en collaboration avec l’Université nationale du Rwanda. Il vise à enrichir la compréhension des participants sur des questions de sécurité continentale et mondiale. Le symposium, explique le général Patrick Nyamvumba, chef d’état-major des RDF, est “un moyen par lequel des experts en la matière, des universitaires reconnus, des praticiens de la sécurité et des décideurs issus de toutes les régions du monde peuvent discuter des approches variantes pour trouver des solutions plausibles aux défis de la sécurité.

Il explique à Confidentiel Afrique que “le colloque de trois jours ouvert lundi 13 mai et qui s’achève mercredi 15 mai 2019 a vu la participation d’éminentes personnalités internationales du monde, spécialistes des questions et enjeux sécuritaires, entre autres, le russe Eugène Kapersky, expert en cybersécurité, Président fondateur de Kaspersky Lab, le Rwandais Dr Donald Kaberuka, ancien patron de la Banque africaine de développement, les Professeurs Patrick Loch Otieno Lumumba du Kenya, Abdoulaye Bathily du Sénégal etc.

Les experts conférenciers partageront leurs réflexions et leur expertise sur des thématiques liées à la paix, la stabilité et au développement en Afrique avec les généraux et les officiers supérieurs des Forces de défense du Rwanda (RDF), les étudiants du Collège de sécurité des RDF, les étudiants et le corps enseignant de l’université nationale du Rwanda, les doyens et les hauts fonctionnaires gouvernementaux et internationaux.