L’auteur de cette caricature ferait mieux de visiter nos gorilles de montagne, ils lui apprendront comment, même les animaux savent respecter les morts.




La nature humaine, partout dans le monde donne un respect aux morts, qu’importe leur origine. Il en est de même en Occident avant qu’il soit corrompu par les abuseurs de la liberté d’expression.

C’est devenu la coutume que chaque année, dans les médias françaises, les journalistes et notamment les humoristes, ne manquent pas une occasion de glisser  une blague douteuse, plutôt bête, méchante, raciste et négationniste.

Et il faut que chaque fois l’on se plaigne pour que leurs superviseurs présentent mollement des excuses.

Et pourtant les journalistes bien informés connaissent l’implication de la France avant, pendant et après ce génocide, crime des crimes,  qui s’est déroulé en direct au Rwanda.

Il est vrai que selon Mitterrand et ses semblables, un génocide dans ces pays là, n’a pas d’importance !

Et Pour preuve : quand il y a eu la fusillade qui a emporté les regrettés journalistes de France Hebdo, toute l’Afrique Francophone est montée à Paris, pour montrer son soutien à la France et aux français. Par contre on n’a pas vu aucune personnalité, sauf les vendeurs d’armes et de mauvaises nouvelles, qui est descendue dernièrement au  Mali et au Burkina, lors de massacres de Peul ou de Burkinabé. Ni au  Niger, Nigeria, ni au Tchad lors des attaques mortelles de Boko Haram.

Ce qui est grave, est que ces journalistes ou humoristes sont conscients de leur impunité, ainsi leur mépris se lâche, et se couvre avec une habile subtilité leurs racisme et négationnisme.

Il est grand temps que l’on établisse un système de défense juridique pour assurer l’honneur des nôtres. Nous avons les moyes et les compétences qu’il faut, C’est question de s’organiser pour arrêter sinon réduire ces balivernes du mauvais goût.  N’est-ce pas que c’est l’une de raisons que nous sommes en vie.