TÉMOIGNAGE : Au Burundi, le Fléau de la Traite Humaine

Près de 400 victimes de la traite humaine au Burundi envoyées chaque année dans les pays du Golfe. C’est le constat établi en 2017 par l’Observatoire burundais pour la lutte contre la criminalité transnationale. Par Delphine Allaire, Cité du Vatican



Frère Jean de Dieu Bukura tente d’oublier sa douloureuse adolescence. Ancienne victime de trafiquants d’êtres humains, il aide aujourd’hui les victimes de plus en plus nombreuses de cette pratique «pas assez sanctionnée par les États».

Prêtre burundais des Pères blancs, il a rejoint l’association Haart, basée à Nairobi au Kenya. Elle fournit aux victimes de la traite humaine des aides matérielles et divers accompagnements sociaux et spirituels.
En racontant son expérience personnelle, le père Bukura identifie deux causes à ce phénomène mortifère qui touche l’Afrique australe: la pauvreté et l’instabilité politique.