Complicité - La France et le génocide des Tutsis au Rwanda. Une conférence de François Graner, auteur de Le Sabre et la machette, organisée par l'association Survie Nord.



Lieu : Lille Centre MRES, au 23, rue Gosselet, Lille
23 ans après les faits, le silence plane encore sur le rôle de la France dans le génocide des Tutsis au Rwanda.

Depuis 1994, l'association Survie, menée par François-Xavier Verschave, se mobilise pour faire reconnaître la responsabilité de l'Etat français dans ce crime contre l'humanité. De nombreux documents et témoignages attestent de la complicité des autorités politiques et militaires françaises, et pourtant, aucun responsable français n'a pour l'instant été inquiété.

Mais l'Histoire nous rattrape, doucement mais sûrement, et ces événements refont surface dans le débat public. Des procédures judiciaires ont été enclenchées relativement à des livraisons d'armes au Rwanda, révélées par Hubert Védrine; le secret-défense sur les archives de Mitterand sur le génocide a été remis en cause; et le négationnisme éhonté du dernier Que sais-je? dédié au génocide a soulevé une vague d'indignation contre son auteur, Filip Reyntjens.

Pour Fabrice Tarrit, co-président de Survie: "Nous avons une responsabilité collective envers les victimes, celle de faire toute la lumière sur cette page sombre de notre histoire, et de faire juger les responsables". Voilà à quoi aspire François Graner, physicien et auteur de Le Sabre et la Machette, qui travaille sur les questions de secret-défense et a récemment demandé l'ouverture des archives de Mitterand, car selon lui, "la fermeture des archives entretient le soupçon". Au cours de cette conférence-débat, il nous exposera l'état de ses recherches sur le génocide des Tutsi au Rwanda, sur ce que l'on sait actuellement sur le rôle de la France, et sur le problème du secret-défense.