Le Collectif belge pour la prévention des crimes de génocide et contre les négationnismes vient d'apprendre que la Ville de Bruxelles présentait Sevket Temiz comme candidat à la présidence du conseil d’administration du CHU Brugmann.


Sevket Temiz

Un candidat qui nie le génocide des Arméniens, comme il l'a écrit au bourgmestre Philippe Close. Le CCLJ fait partie des signataires et soutient donc sa démarche.

Bruxelles, le 30 octobre 2017
A Monsieur le Bourgmestre Philippe Close, Ville de Bruxelles
Monsieur le Bourgmestre,
Concerne : Requête du Collectif belge pour la prévention des crimes de génocide et contre les négationnismes

Notre Collectif a appris avec stupeur que M. Sevket Temiz était le candidat présenté par la Ville de Bruxelles à la présidence du conseil d’administration du CHU Brugmann.
Notre Collectif a été institué par divers organisations juives, rwandaises, assyriennes, araméennes et arméniennes de Belgique.
Sa mission est de tout mettre en œuvre pour prévenir la commission de crimes de génocide et pour lutter contre le révisionnisme et le négationnisme.

M. Temiz a nié le génocide des Arméniens de 1915 commis par l’Empire ottoman et a refusé en 2015 de voter la résolution du Parlement bruxellois reconnaissant ce génocide. Sa candidature et encore plus son éventuelle élection à la présidence du conseil d’administration du CHU Brugmann portent gravement atteinte aux valeurs humanistes. Ce n’est pas l’origine turque de M. Temiz qui heurte, bien sûr, mais son négationnisme.

Par conséquent, si M. Temiz ne reconnaît pas publiquement et inconditionnellement l’existence du génocide des Arméniens, des Assyriens et des Araméens de 1915 et s’il ne condamne pas publiquement et inconditionnellement ses propos négationnistes, le Collectif vous demande, avec l’émotion de la perspective d’une indignité et d’une injustice, d’immédiatement retirer la candidature de M. Temiz.

Serait-il concevable que la ville de Berlin nomme un président du conseil d’administration d’un hôpital public berlinois qui aurait refusé de reconnaitre la Shoah au seul motif que le parti politique auquel il appartiendrait aurait reconnu la Shoah ?

Nous voulons croire que la Ville de Bruxelles, fière de sa tradition d’ouverture et d’humanisme, ne commette pas l’irréparable.
Nous vous prions de croire, Monsieur le Bourgmestre, à l’assurance de notre considération distinguée.

Pour le Collectif,
Signataires :
Collectif belge pour la prévention des crimes de génocide et contre les négationnismes
Association des Arméniens démocrates de Belgique
Centre Communautaire Laïc Juif David Susskind
Centre pour la prévention des crimes contre l’Humanité
Comité des Arméniens de Belgique
Fédération Assyrienne de Belgique
Fédération des Araméens de Belgique
Fédération des Jeunes Assyriens de Belgique
Ibuka Mémoire & Justice
Institut Syriaque de Belgique
Izuba
La Nuit rwandaise
Muyira Art & Mémoire
Seyfo Center Belgique
Signataire hors Collectif :
Comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique (CCOJB)