Bwiza Media, en collaboration avec Kalibu ASBL, une société d'événements basée en Belgique se prépare à honorer Cécile Kayirebwa pour sa musique, qui a joué un rôle crucial dans la diffusion de la culture rwandaise. La Rédaction







Il est prévu que la légendaire musicienne Cécile Kayirebwa sera honorée lors du prochain concert culturel pour sa contribution à l'industrie de la musique et pour la préservation de la culture et des traditions rwandaises.

Le 8 mars, au village de conférences et d'expositions de Kigali, Kayirebwa sera reconnue pour son impact sur l'industrie de la musique comme l'une des légendes des musiciens traditionnels rwandais, qui ont influencé la nouvelle génération d'artistes culturels.

La chanteuse Kayirebwa dans sa jeunesse, avant de fuir le régime d’apartheid du Rwanda, ses chansons qui non seulement avaient une mélodie très agrèable à l’oreille, mais aussi les riches paroles font référence à la vie traditionnelle et culturelle rwandaise que beaucoup des gens perdaient progressivement. Ainsi la qualité de la musique et les valeurs contenues dans les paroles, ont permis le choix de Kayirebwa par le gouvernement de l’époque d’utiliser ses chansons dans le cadre des programmes de l’éducation et de la promotion sociale en ville et surtout dans le milieu rural.

Une fois en Belgique, Kayirebwa a permi à la jeunesse rwandaise dans la diaspora, loin de la source de leur culture,  notamment ceux de Belgique et celle de l’Amérique qu’elle a visité plusieurs fois,  à connaître,  à s’initier et à pratiquer la culture rwandaise à travers la musique et la danse qui l’accompagne.

Amarebe n’Imena, est un de groupes de Belgique qui a collaboré avec Kayirebwa et qui a eu, à son tour , une grande influence sur la jeunesse et qui à sa manière à donné sa contribution à la libération du Rwanda entre les années 1990-1994. Après la libération du pays, ce groupe a contribué aux aides à des personnes en détresse après le génocide contre les Tutsi.

Au sein de la communauté de la diaspora, Cécile Kayirebwa et son feu mari Karengera ont été toujours de personnes de référence sur le plan de la culture rwandaise. Kayirebwa mérite une vraie reconnaissance.