La course nerveuse, rapide a permis à deux baroudeurs de prendre la poudre d'escampette pour aller s'offrir, la victoire pour Quentin Bernard du Club ST Quentin et le maillot jaune pour Jean-Claude Uwizeye de la Vendée.  Par Catherine Lama






Saint-Laurent-Iracoubo, 112,59 km, 2h30 de course et un suspens qui a démarré très tôt dès le 6e km avec une première échappée de 6 hommes dans laquelle le plus dangereux au classement est Eloy Raas des Pays-Bas. Il sera même un temps virtuel maillot jaune. Elle n'ira pas au bout car le peloton veille au grain. Au pont de Saut-Sabbat presque à mi parcours tout est à refaire. Les attaques fusent, le leader du peloton, Ringuet résiste et comme la veille produit des efforts avec ses coéquipiers à ses côtés. Peu après le 2e point chaud alors qu'il reste 50 km de course, deux hommes s'extirpent du peloton.

Le raid victorieux de Quentin et Uwizeye

Ils creusent l'écart, 37 sec, 1,13 puis 1'45, la prise de pouvoir de ces deux hommes, Bernard et Uwizeye est faite. Le yoyo restera à leur avantage jusqu'à la fin. A 25 km de l'arrivée, le Vendéen, venu du Rwanda, Jean-Claude Uwizeye est virtuel maillot jaune. On se doute que les hommes vont s'entendre jusqu'à l'arrivée en imprimant un tempo très fort. Ils réalisent l'exploit et se partagent les honneurs à l'arrivée, le victoire pour Quentin et la tunique jaune pour Uwizeye:

Arrivée victorieuse de Quentin Bernard à Iracoubo devant Uwizeye

Bernard qui s'était effondré en pleurs lors de la 4e étape à Mana, pleure à nouveau à l'arrivée à Iracoubo mais cette fois de joie. Il dédie sa victoire à son père, agriculteur, qui lui permet de vivre sa passion. Il salue son coéquipier de circonstance qui lui a offert la possibilité de réaliser son rêve de victoire d'étape :

Jean-Claude Uwizeye, le baroudeur magnifique

Calme, discret mais pugnace, depuis le début du tour, Jean-Claude Uwizeye fait l'unanimité autour de son talent de coureur et son abnégation pendant la course. Premier maillot jaune, il n'a eu de cesse de revenir au classement général chaque jour en réalisant des échappées très longues dont celle d'Apatou qui s'est terminée par la victoire de Ringuet.

Pour cette 7e étape, il reproduit un scénario semblable avec le succès au bout cette fois. Il fera tout pour garder ce maillot jaune, acquis de haute lutte, jusqu'à la fin :

Le classement général est une fois de plus bouleversé. Ringuet redescend à la 2e place à 16 sec du premier, Dominic Schils de la GR BR est 3e avec 24 sec de retard, Larry Lutin de la Guadeloupe est 5e à 48 sec.

La 8e étape qui comprend le deuxième contre la montre va être décisive.

Les dix premiers du classement

1 - Jean-Claude Uwuzéyé – Vendée
2 - Patrice Ringuet - VCG - 16 sec
3 - Dominic Schils - GR BR - 24 sec
4 - Maxime Limousin - Vendée - 34 sec
5 - Larry Lutin - Guadeloupe - 48 sec
6 - Anthony Haspot - Vendée -52 sec
7 - Hermann Keller - GR BR - 55 sec
8 - Ronald Géran - Guadeloupe 56 sec
9 - Dilhan Will - VCG - 58 sec
10 - Dorian Zehnich - ST QU - 1'




6 - Anthony Haspot - Vendée -52 sec
7 - Hermann Keller - GR BR - 55 sec
8 - Ronald Géran - Guadeloupe 56 sec
9 - Dilhan Will - VCG - 58 sec
10 - Dorian Zehnich - ST QU - 1'