« Je suis ravi de présenter la 3ième promotion des lauréats Next Einstein Forum… » a déclaré Thierry Zomahoun. Par AMA






Le Next Einstein Forum (NEF) a présenté aujourd'hui sa troisième promotion de lauréats; 25 scientifiques d'envergure, tous âgés de moins de 42 ans, et dont les recherches et les innovations contribuent à relever les défis les plus urgents pour l'Afrique et le monde.

« Je suis ravi de présenter la 3ième promotion des lauréats NEF pour deux raisons : la première est le fait que nous avons presque atteint la parité, avec 11 femmes au sein de la promotion. La seconde raison est la variété des domaines et des pays d'où sont issus les lauréats. Les lauréats sélectionnés font de la recherche de pointe dans le secteur de l'énergie renouvelable, de la nanomatériau et de la nanotechnologie, de la sécurité alimentaire, de la médecine de précision, des systèmes de santé, de la science du climat et de l'urbanisme. Le fait que deux scientifiques sociaux aient été sélectionnés pour cette promotion constitue également une première pour le groupe des lauréats. Nous sommes convaincus que leurs découvertes actuelles et futures résoudront les enjeux mondiaux et nous sommes ravis de vous les présenter », a déclaré Thierry Zomahoun, fondateur , président du Next Einstein Forum et président-directeur général de l'Institut panafricain des sciences mathématiques (AIMS).

Initiative de l'Institut panafricain des sciences mathématiques (AIMS), le NEF récompensera les lauréats lors de sa rencontre Internationale 2020 à Nairobi, au Kenya, le 10 mars 2020, sous le patronage du président Uhuru Kenyatta. Les lauréats NEF perpétueront la tradition qui consiste à présenter leurs recherches innovantes lors de cette rencontre.

Ils sont sélectionnés par un comité de programme scientifique international, grâce à un processus rigoureux prenant en compte le mérite en matière académique et scientifique, le nombre de publications, l'obtention des brevets, des prix et la preuve de levées de fonds indépendantes pour la recherche. Les lauréats doivent également démontrer la pertinence de leurs recherches ou innovations vis-à-vis des grands enjeux de l'humanité, ainsi qu'une volonté de promouvoir le profil scientifique de l'Afrique et d'inspirer les générations futures de leaders scientifiques.

« Nous sommes très heureux d'accueillir la nouvelle promotion au sein de la communauté grandissante des scientifiques du NEF, et des trente-cinq lauréats ayant précédé ce groupe. Cette promotion a été sélectionnée en un temps record grâce à la qualité de ces profils et nous sommes impatients de compter ces contributions parmi nos programmes de travaux prospectifs et d'engagement public tels que la Semaine Africaine de la Science», a déclaré le Dr Youssef Travaly, vice-président des sciences, de l'innovation et des partenariats du NEF.

Entre autre innovations, la seconde promotion a été à l'avant-garde des recherches innovantes en matière de blockchain pour les microcrédits, de bioinformatique pour l'amélioration de la production agricole et de détection non-invasive de la malaria. Plusieurs lauréats ont été récompensés par un million de dollars pour leurs recherches. Les lauréats du NEF ont dirigé la publication du journal scientifique africain du NEF qui en est à son quatrième numéro depuis mars 2018. En reconnaissance de leurs travaux et de leur excellence scientifique, trois lauréats ont rejoint le comité de programme scientifique international du NEF.