Les Premières Dames du Gabon et du Rwanda à l'institut de cancérologie de Libreville et à La Maison d'Alice. Par Fabrice Mikomba

Les Premières Dames du Gabon et du Rwanda, Mesdames Sylvia Bongo Ondimba et Jeannette Kagame, ont visité mercredi (hier), en marge de la 8ème session extraordinaire de la conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), l’Institut de Cancérologie de Libreville (ICL) et La Maison d’Alice d’Angondjé.
La présentation de l’ICL, de ses différents services (oncologie médicale, radiothérapie, médecine nucléaire, laboratoire de biologie des tumeurs…) et de son équipement de dernière génération qui fait la fierté du Gabon, a permis d’édifier Mme Jeannette Kagamé sur un pan de la politique de santé du Gabon en matière de lutte contre le cancer. Une politique de santé qui inclut, grâce à la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale (CNAMGS), une prise en charge des personnes atteintes de cancer.
La Première Dame du Gabon a, par la suite, invité la Première Dame du Rwanda à visiter la maison de vie, dénommée La Maison d’Alice. Projet phare de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba, elle accueille les malades du cancer venus des zones reculées de la capitale ou de l’intérieur du pays et ne disposant pas d’options d’hébergement ni de moyens de transport pour suivre leur traitement en continu à l’ICL. Outre l’hébergement en pension complète, La Maison d’Alice offre un accompagnement social et psychologique aux patients, tout en veillant à leur bien-être afin de les aider à mieux combattre la maladie et les difficultés de tous ordres qu’elle entraîne.
Au lendemain des actions de sensibilisation et de dépistage des semaines écoulées dans le cadre de la campagne d’Octobre rose, Mme Jeannette Kagamé a pu rencontrer le personnel ainsi que certains pensionnaires de ces deux structures qui démontrent l’engagement de la Première Dame du Gabon, Mme Sylvia Bongo Ondimba, dans la lutte contre les cancers féminins.