Président Paul Kagame a inauguré hier l’Université de l’équité en matière de santé mondiale (UGHE) située dans le district de Burera, au nord du Rwanda.



Kagame a déclaré aux participants à la cérémonie, que sa présence était un témoignage qu'il attachait à l'école et qu'il revête une très grande importance car ce n'était pas si facile de le faire.

En effet le président Kagame était à Davos, qu’il a dit quitté avant la fin, pour rentrer au Rwanda à cause de cet événement qu’il jugeait important.

«J'étais à Davos jusqu'à 9 heures. J’ai continué à négocier, car on m’a dit que l’aéroport de Zurich était fermé à 11 heures, mais le trajet depuis où j’étais était à deux heures et demie », a déclaré Kagame.

«J’ai dit aux autorités responsables que ce n’était pas que je sois important, mais ce que je vais faire est très important.»

Pour être très précis et convaincre le sommet, qui traitait des problèmes d'inégalité dans le monde, Kagame a dit à ses collègues de Davos que l'événement auquel il allait assister était une solution aux inégalités.

«Je faisais référence à cette université et au travail que vous faites», a déclaré Kagame.

Cette explication était si importante que personne n’a osé s'opposer à l'idée que Kagame soit obligé de quitter la Suisse pour rentrer au Rwanda. 

«Nous avons roulé un peu vite et sommes arrivés à l'heure, près de deux minutes à peu près», a-t-il déclaré.

L'avion a atterri à l'aéroport international de Kigali à 8 heures.

Le président a remercié tous ceux qui ont contribué à l'existence de l'Université de Global Health Equity.

«Je félicite toutes les personnes impliquées dans la transformation de cette vision audacieuse en la belle réalité que nous inaugurons aujourd’hui», a déclaré Kagame.

«En particulier, je tiens à exprimer notre gratitude particulière à Bill et Joyce Cummings pour leur soutien généreux et leur implication personnelle, au cours de nombreuses années. Nous sommes heureux de vous avoir parmi nous aujourd'hui. "

La Fondation Joyce et Cummings est devenue un partenaire fidèle des initiatives rwandaises en matière de santé dans de nombreux domaines.

«Je remercie également Bill et Melinda Gates, ainsi que la Fondation Gates, pour leur soutien financier à ce projet et pour leur plaidoyer soutenu en faveur de la santé au Rwanda et dans le monde», a déclaré le président.

Le discours de la présidente intervient après que Melinda Gates eut partagé, par le biais d’une vidéo qu’elle a envoyée, son bonheur de voir UGHE lancé.

Le président a également remercié Paul Farmer, cofondateur et stratège en chef de Partners In Health (PIH), dont l'UGHE est une filiale.

«Paul Farmer et l'équipe de Partners in Health, ainsi que des partenaires rwandais, ont une nouvelle fois démontré qu'ils respectaient leurs engagements et réussissaient. Vos efforts élèvent le niveau mondial en matière d'équité dans les soins de santé », a déclaré Kagame.

Le Rwanda en général et le président Paul Kagame en particulier ont des liens privilégiés avec Paul Farmer.

   Le président a raconté une histoire indiquant comment Farmer était déterminé à donner vie au projet UGHE.

  Comme l’a révélé le Président, il s’est déjà rendu de Rwinkwavu - dans la province de l’Est où Partners In Health          soutient les activités de santé et s’est rendu en voiture au domicile du Président Kagame, dans le district de
  Kayonza.

  Ils ont bavardé jusqu'à 14 heures, heure à laquelle Farmer a demandé à pouvoir se rendre à Butaro, mais la famille    du président a refusé et lui a conseillé d'attendre jusqu'à l'aube.

  Agriculteur, américano-rwandais lui-même a confirmé son attachement au Rwanda et a parlé de Kagame dans une      bonne phrase en kinyarwanda traduite par; "Il se sait qu'il est mon héros et mon grand-frère."


«Partners in Health, connu ici sous le nom de « Inshuti mu Buzima », constitue depuis de nombreuses années un élément important du chemin que mène le Rwanda pour améliorer sa santé», a déclaré Kagame.

UGHE, changeur de jeu dans la prestation de services de santé

Le président considère l'UGHE comme un investissement nouveau et supplémentaire dans le capital humain du Rwanda et de la région.

Pour Kagame, le nom Université de Global Health Equity raconte tout. «Il ne s'agit pas uniquement de former des professionnels de la santé hautement qualifiés, bien que ce soit la base», a-t-il déclaré.

L’école doit enseigner aux élèves tout en plaçant le facteur humain au centre des soins.

"Les hôpitaux ne traitent pas les maladies, ils traitent des individus, chacun dans son contexte social et culturel", a déclaré le président.

Après avoir lancé la première phase de l'UGHE, M. Kagame a déclaré que le Rwanda continuerait d'accompagner tous les partenaires dans cet effort pour surmonter les défis à venir.

Il a donc accueilli le monde à UGHE en disant: «Il n’est pas exagéré de dire que le monde est vraiment venu à Burera. Nous vous souhaitons la bienvenue à tous et ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour vous accompagner dans votre vie, vos études et votre service parmi nous. Se sentir à la maison."

Les travaux de construction de l'université ont débuté en 2015 et la cérémonie de remise des diplômes a eu lieu en mai 2017.

Il propose une maîtrise ès sciences en prestation de soins de santé mondiale (MGHD)