Pour cela, le plus petit État du monde vient de créer sa fédération d'athlétisme. Mais on ne les verra pas au JO 2024 de Paris. Médias


God Speed ! Vatican Launches Track Team with Olympic Aspirations

 

C'est le plus petit pays du monde, mais il voit grand. Le Vatican a créé jeudi 10 janvier sa fédération d'athlétisme. Le but? Participer aux Jeux Olympiques, dans un futur plus ou moins proche.

Le Vatican a lancé officiellement sa Fédération d’athlétisme jeudi 10 janvier, en accord avec le Comité olympique italien.

Pour cela, la ville-État a passé un accord avec le Coni, le comité olympique italien. Grâce à cette fédération, les athlètes du Vatican auront désormais accès à des infrastructures à la hauteur de leurs ambitions, comme des structures médicales spécifiques et des entraîneurs italiens.

Le Vatican fonde une équipe d'athlétisme afin de concourir aux quatre coins du monde. Photo: La Presse canadienne / Andrew Medichini



L’agrément avec le Coni permettra aux athlètes de la nouvelle fédération de participer à des compétitions nationales et internationales, et d’avoir accès à des installations médicales et à des entraîneurs italiens.

En tout, la fédération compte 60 membres, dont des religieuses, des prêtres, des ouvriers mais aussi des gardes suisses, la garde rapprochée du pape. Et il y a aussi de tous les âges. Le plus jeune, un garde suisse a 19 ans. Le plus vieux, un professeur de la bibliothèque apostolique du Vatican, a 62 ans.

Le plus jeune membre de l’équipe du Saint-Siège est un garde suisse, un des soldats du pape, âgé de 19 ans. Le plus vieux, un professeur de la bibliothèque apostolique du Vatican, a 62 ans. Deux jeunes demandeurs d’asile de 19 et 20 ans, un Gambien et un Sénégalais, ont également été enregistrés comme membres honoraires.

Ces 60 athlètes du Vatican, des religieuses, des prêtres, des gardes suisses et d'autres ouvriers, pourraient commencer par s'aligner sur des compétitions de moindre importance, comme les Jeux méditerranéens.

Mgr Melchor Sanchez de Toca y Alameda, numéro trois espagnol du Conseil pontifical et président de la Fédération d’athlétisme du Vatican, a déclaré que les JO étaient «un rêve, mais pas à court terme». «Le rêve que nous avons souvent est de voir le drapeau du Saint-Siège parmi ceux qui défilent lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques», a-t-il ajouté.

Une délégation vaticane avait été présente aux Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang en février en Corée du Sud. Aucun athlète du Vatican n’avait toutefois participé aux épreuves, cette délégation étant formellement invitée à assister à la cérémonie d’ouverture, comme c’était déjà le cas pour les JO d’été de Rio en 2016

Verra-t-on une délégation du Vatican au JO de Paris? Peu probable selon le numéro trois du Conseil pontifical et président de la Fédération d'athlétisme Monseigneur Melchor Sanchez de Toca y Alameda. Il a ainsi déclaré que les JO étaient "un rêve, mais pas à court terme".