La qualification dès la 4e journée (sur six) des éliminatoires de la CAN 2019 ont été douchés, ce 16 octobre 2018. La faute à des Rwandais et des Centrafricains loin de se résoudre à regarder la phase finale du tournoi (15 juin-13 juillet), à la télévision. Par La Dépêche.



L’équipe rwandaise a tout d’abord arraché le nul 1-1 à Kigali, grâce à Jacques Tuyisenge. L’attaquant a égalisé en se jetant pied en avant sur un ballon venu de la gauche (78e). A la 32e minute, José Kanté avait pourtant fait exploser de joie les supporters guinéens en ouvrant le score. 

Le joueur du Legia Varsovie (Pologne) avait conclu un beau mouvement collectif. Mais les joueurs du « Sily National » ont fait une seconde période bien moins bonne que la première.

La colère centrafricaine

Avec 10 points au classement du groupe H, les Guinéens auraient toutefois pu valider leurs billets pour la CAN 2019, dès ce mardi soir. Pour cela, il aurait fallu que les Ivoiriens gagnent à Bangui. Ce que les « Eléphants » ne sont pas parvenus à faire durant 90 minutes d’une rencontre très âpre.

Loin d’être un beau match, ce RCA-RCI aura surtout été un sacré combat dont l’arbitrage a provoqué la fureur du sélectionneur des « Fauves », Raoul Savoy. En neutralisant les Ivoiriens, les Centrafricains ont toutefois conservé une petite chance de disputer la première CAN de leur histoire.

Les rencontres Guinée – Côte d’Ivoire et Rwanda – République centrafricaine prévues entre le 16 et le 18 novembre (5e journée) seront cruciales et les Guinéens et les Ivoiriens (7 points) auront l’avantage.