L'entreprise Atom Cycling, gérée par Simon Barbier (le beau frère de Tony Hurel) et Kévin Bacle, s'est engagée auprès de l'équipe nationale du Rwanda. À l'occasion du Tour de Vendée, dernière manche de la Coupe de France professionnelle, qui se déroule ce samedi, les Rwandais seront équipés de roues carbones conçues de manière artisanale (Roadborn) et vêtus d'un maillot spécial.



C'est ce qui s'appelle un gros coup. Alors que l'entreprise Atom Cycling, créée en début d'année, aspirait à "se faire connaître dans un premier temps au niveau local puis à l'échelon national", elle s'est vue proposer un challenge : accompagner l'équipe nationale du Rwanda. "Après les 24 heures du Mans vélo, mon ancien collègue (Steven Laget), qui s'occupe de la sélection rwandaise en France, m'a contacté pour savoir si j'étais intéressé pour devenir partenaire", explique Simon Barbier. 

"Ils auront le choix"

Ni une, ni deux, l'ancien mécanicien d'Europcar et de Direct Energie saute sur l'occasion. "Pour nous, cela revêt un double enjeu : développer le cyclisme rwandais et apporter de la visibilité à notre entreprise à moindre coût." Pour le Tour de Vendée, qui se déroule ce samedi, les cinq coureurs rwandais rouleront donc avec une paire de roues carbones conçues de manière artisanale. "Je vais apporter 14 paires de roues au total, ils auront le choix", sourit Simon Barbier.

Pour l'occasion, un maillot spécial a également été concocté. "Il reprend les couleurs de l'équipe nationale avec le nom de notre marque", signale le mécanicien. Après son succès au 24 heures du Mans vélo, Roadborn peut-il envisager une nouvelle victoire en terre venéenne. "Là, ça risque d'être plus compliqué. Après, si un coureur prend l'échappée matinale, ça sera déjà bien en terme de visibilité." Les Rwandais pourront notamment s'appuyer sur leur champion national, Didier Munyaneza.