La 10e édition du Tour du Rwanda aura lieu du 5 au 12 août. Habituellement courue en novembre, la course changera de catégorie en 2019 pour prendre du galon. Le Rwandais Joseph Areruya est le vainqueur sortant. Par RFI


Photo: Tour du Rwanda 2017


Placé habituellement en novembre, le Tour du Rwanda fêtera son dixième anniversaire du 5 au 10 août. Surtout, il dira adieu à la catégorie 2.2 avant de gravir un échelon supplémentaire dans la hiérarchie de l’Union Cycliste Internationale en passant en catégorie 2.1 et en devenant ainsi en février 2019 la plus grande course cycliste cotée du continent africain au même titre que la Tropicale Amissa Bongo au Gabon.
Une étape de 195,3 kilomètres
La prochaine édition ne s’élancera pas de la capitale Kigali mais de Rwamagana. Et il n’y aura pas de prologue contre-la-montre comme c’était le cas depuis 2012. Le premier maillot jaune de leader sera ainsi attribué au terme d’une première étape de 104 kilomètres. Cette édition connaîtra également l’étape la plus longue de l’histoire de l’épreuve lors du troisième jour entre Huye et Musanze sur une distance record de 195,3 kilomètres.
Le Tour du Rwanda a permis à plusieurs coureurs africains de se révéler. Si la première édition avait fait la part belle aux Marocains et à l’expérimenté Adil Jelloul, les quatre derniers tours ont été dominés par des Rwandais. Notamment Valens Ndayisenga qui l’a emporté en 2014 et 2016. En 2017, Joseph Areruya s’est offert son tour national avant de confirmer quelques mois plus au Gabon sur la Tropicale Amissa Bongo. Ce qui lui a permis de venir grossir les rangs de l’équipe française Delko-Marseille Provence-KTM !
Daniel Teklehaimanot est passé par le Rwanda
On se souvient aussi que l’Erythréen Daniel Teklehaimanot s’est illustré au Rwanda (2010) avant d’être le fer de lance africain du cyclisme mondial en participant aux trois plus grands tours de la planète (France, Italie et Espagne). Il a notamment porté le maillot de meilleur grimpeur sur le Tour de France en 2015, devenant ainsi le premier coureur noir africain à revêtir un maillot distinctif sur la Grande Boucle.
Parmi les 16 équipes sélectionnées, six découvriront les routes du Rwanda avec les Algériens de l’équipe continentale UCI, le Groupement Sportif Pétrolier emmené par Azzedine Lagab.
La concentration des difficultés lors du dernier week-end à Kigali s’annonce très spectaculaire et pourrait permettre de bousculer le classement général. Pour l’ultime étape, deux passages du Mur de Kigali sont prévus.
Le programme :
Etape 1 - Dimanche 5 août : Rwamagana-Rwamagana (104 km)
Etape 2 - Lundi 6 août : Kigali-Huye (120,3 km)
Etape 3 - Mardi 7 août : Huye – Musanze (195,3 km)
Etape 4 - Mercredi 8 août : Musanze – Karongi (135,8 km)
Etape 5 - Jeudi 9 août : Karongi – Rubavu (95,1 km)
Etape 6 - Vendredi 10 août : Rubavu – Kinigi (108,5 km)
Etape 7 - Samedi 11 août : Musanze – Kigali (107,4 km)
Etape 8 - Dimanche 12 août : Kigali – Kigali (82,2 km)