Prévue du 10 au 18 mars 2018, la 16e édition du Tour cycliste international du Cameroun n'aura pas lieu. La raison : des problèmes financiers. Par RFI





Pourtant, deux équipes étrangères étaient déjà sur place ce vendredi 9 mars à l’heure de la décision : l’Algérie et le Rwanda. Selon nos informations, les deux nations avaient fait le voyage à leur frais.

L’équipe française de l’armée de Terre, réunie à Paris depuis mercredi, attendait elle les billets d’avion. Mais ils ne sont jamais arrivés selon un proche du staff.

Quant aux coureurs camerounais déjà sur place, ils ont été priés de quitter leur hôtel vendredi matin pour éviter des frais à l’organisateur. Le commissaire de l’Union cycliste international (UCI), Franco Fernandes Isabel Maria, et le contrôleur antidopage étaient aussi déjà présents.

Selon la Fédération camerounaise de cyclisme, l’enveloppe allouée à la compétition n’a pas été débloquée par le ministère des Sports. Celui-ci a renvoyé la balle en demandant à la fédération d’avancer l’argent. Elle se ferait rembourser plus tard.

Le président de la fédération a confirmé l’annulation dans une déclaration au site Camer.be. Il explique n’avoir « pas les moyens » d’avancer les « 350 à 400 millions de francs » nécessaires.

Des sanctions pourraient être prises par l’UCI. En effet, le Tour du Cameroun fait partie du circuit UCI-Africa Tour.