Le Sénat a ratifié mercredi 24 juin, l’accord d’entrée du pays dans l’Africa Finance Corporation, un organisme panafricain de financement. Par Agence Ecofin

 






Cette opération devrait permettre de débloquer de nouveaux financements pour mener à bien les projets infrastructurels du pays des Mille collines.

Le Rwanda vient d’acter son entrée à l’Africa Finance Corporation (AFC), une des principales institutions panafricaines de financement du développement. Le Sénat rwandais a en effet approuvé mercredi 24 juin 2020, le projet de loi pour l'accord de ratification de l'entrée du pays dans l’AFC.

L’accord a été adopté à l’unanimité des 26 membres du Sénat rwandais rapporte le New Times Rwanda. Selon Uzziel Ndagijimana, ministre des Finances et de la Planification économique, l’entrée du Rwanda au sein de cette institution devrait lui ouvrir de nouvelles portes pour la mobilisation des financements nécessaires pour mettre en œuvre son plan de développement. 

« L'AFC investit principalement dans l'énergie, le transport, la logistique, l'exploitation minière et le traitement des minéraux, ainsi que la communication » a-t-il déclaré. Et d’ajouter : « en rejoignant l'AFC, notre pays obtiendra des avantages tels que des prêts destinés à financer des projets d'infrastructures. Il aura aussi accès à l'expertise de l'AFC en matière de planification de grands projets ainsi qu’aux dividendes sur les actions en tant que membre une fois que l’organisation aura enregistré des bénéfices », soulignant que le Rwanda achètera des actions de l'AFC.

Rappelons que l’AFC a été fondée en 2007 par plusieurs pays africains pour fournir des solutions efficaces au déficit infrastructurel de l’Afrique, en finançant et en développant les infrastructures, les ressources naturelles et les actifs industriels. Elle gère plus de 6 milliards $ d’actifs et compte parmi ses membres, la Société africaine de réassurance et le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD).