La première réunion préparatoire de la Conférence internationale sur la paix et les investissements en RDC et dans la région des Grands Lacs s’est tenue vendredi 6 septembre à Kinshasa. Par Okapi

 



Cette conférence, prévue le 27 septembre à New-York (Etats-Unis), est organisée par le Comité exécutif du Mécanisme national de suivi de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba (MNS). Selon son coordonnateur, Claude Ibalanky, il est question de sensibiliser tous les partenaires qui accompagnent la RDC dans le processus de paix et sur les contours de cette conférence, dont la finalité est de mobiliser un milliard des dollars américains pour des projets intégrateurs.

« L’objectif poursuivi ici est de présenter les projets intégrateurs et mettre la communauté internationale devant ses responsabilités ; puisque cette communauté a pris l’engagement d’investir un milliard de dollars dans les efforts de la paix. Et aujourd’hui, nous avons compris qu’il n’y a pas de paix sans développement et il n’y a pas de développement sans paix. Pour avoir ce développement, nous avons besoin d’investissements et ces investissements vont amener vers la paix », a expliqué Claude Ibalanky.

Le MMS dit avoir identifié des projets clés, qu’il a présenté à la communauté internationale à travers leurs ambassades. Il s’agit de les « mobiliser et les sensibiliser à amener leurs bailleurs de fonds et leurs investissements à New York », a poursuivi Claude Ibalanky.

« Il y a des projets qui concerne les infrastructures intégrées, des projets qui consistent à développer l’énergie. Sans énergie, notre pays n’arrive pas à décoller. Donc, il y a des projets d’énergie, des projets d’hydrocarbures, d’infrastructures intégrées et bien d’autres », a-t-il détaillé.