Lancement des travaux de construction d’un barrage polyvalent de plus de 111 millions USD dans le district de Nyagatare. Par IM.




L’Office rwandais des eaux et forêts (RWFA) a lancé les travaux de construction d’un barrage polyvalent de plus de 111 millions USD dans le district de Nyagatare, situé dans la province de l’Est du Rwanda où le risque de sécheresse et de désertification représente une menace constante.

L’infrastructure, qui s’inscrit dans le cadre des efforts du gouvernement rwandais visant à accroitre la production agricole et à lutter contre les changements climatiques, assurera l’irrigation et un meilleur approvisionnement en eau dans la province de l’Est ainsi que la production d’électricité, rapporte mercredi la presse locale, citant un responsable de RWFA.

« A terme, le barrage polyvalent de Muvumba produira 35 millions de mètres cubes d’eau par jour, une capacité suffisante pour irriguer plus de 7300 hectares », a déclaré à la presse Jean Pierre Mugabo, chef du département des forêts à l’Office rwandais des eaux et forêts.

Le responsable a indiqué que le barrage alimentera également 16 réservoirs d’eau, 8 barrages de vallée et 8 autres nouveaux réservoirs qui seront construits à Nyagatare, révélant que la première phase des constructions sera achevée fin 2019.

En termes d’énergie, ce projet assurera une production annuelle de 740 kW, a-t-il précisé, ajoutant que « le barrage alimentera en eau les zones du district sujettes aux changements climatiques du district, notamment Tabagwe, Karama, Gatunda et Rwimiyaga ».

En 2001, le Rwanda avait lancé un projet ambitieux à long terme visant à exploiter et à rentabiliser ses 1,5 million d’hectares de terres arables, dont 63% (600.000 ha) nécessitent des systèmes d’irrigation spécifiques. Le barrage polyvalent de Muvumba constitue une étape clé de ce projet.