Entre le géant chinois de l’e-commerce Alibaba et un pays en plein renouveau économique comme le Rwanda, un mariage n’est pas surprenant.  Par l’Afrique Centrale



Il n’en est pas moins spectaculaire et peut légitimement réjouir des autorités rwandaises qui ont réussi à convaincre le PDG d’Alibaba d’ouvrir son premier hub africain à Kigali. Avec cette décision, le Rwanda apparaît plus que jamais comme le pays africain le plus en pointe dans le numérique.

Alibaba est le géant chinois qui devient incontournable en dehors de ses frontières. Après la Malaisie, le second hub à l’étranger s’ouvre au Rwanda. Un pays dont le modèle économique peut être montré en exemple et qui a su séduire le PDG d’Alibaba. 

Jack Ma a donc retrouvé le président rwandais Paul Kagamé à l’occasion du lancement de son premier hub africain qui est hébergé à Kigali. Le Rwanda a été choisi pour son positionnement géographique, mais aussi (et peut-être surtout) pour son avance dans le domaine du numérique sur le continent africain.

L’Electronic World Trade Platform (eWPT) a pour objectif de développer les partenariats publics-privés entre les deux pays. Les PME peuvent aujourd’hui compter sur un nouvel outil leur permettant de viser un marché jusqu’alors inaccessible. Une perspective qui réjouit Paul Kagamé. Ce dernier a déclaré que la plateforme « stimulera la capacité et la compétitivité des entrepreneurs et acteurs d’affaires ». 

Les producteurs rwandais pourront « effectuer des ventes directes à un ensemble de consommateurs beaucoup plus large qu’auparavant. Et cela, tout en contournant les intermédiaires coûteux ».

Même son de cloche chez Clare Akamanzi, PDG du Comité de développement du Rwanda (RDB) : « Ce partenariat entre le Rwanda et Alibaba transformera positivement l’existence de la population. Nous sommes déterminés à tirer parti de l’économie numérique pour soutenir nos exportateurs, producteurs locaux et artisans ». 

Le Rwanda et Alibaba vivent donc une belle lune de miel et Kigali entend bien attirer d’autres entreprises étrangères spécialisées dans le numérique. Alibaba et la Chine confirment de leur côté que le Rwanda est une terre d’avenir qui constitue la porte d’entrée idéale pour faire des affaires sur le continent africain.