Les autorités rwandaises ont dévoilé lundi 09 juillet 2018, leurs ambitions dans les filières café, thé et horticulture dans le cadre du 4ème Plan stratégique de transformation de l’agriculture (Psta4) couvrant la période 2018-2024. Par Moctar Ficou



L’objectif sera de faire progresser de plus de 75%, le rendement par plant de café en le faisant passer de 2,8 kg à 5 kg, précise le communiqué du gouvernement qui veut faire du secteur agricole, un contributeur clé à l’économie du pays.
Pour sa part, le thé devrait voir son rendement à l’hectare s’élever à 9 tonnes contre 7 tonnes actuellement.
Concernant l’horticulture, un volume à l’export de 34 millions de tiges de fleurs a été fixé tandis que le stock global de produits horticoles expédiés devrait se chiffrer à 46 314 tonnes.
D’un coût global de 2,7 trillions de francs rwandais (3,1 milliards $), le Psta4 vise à renforcer la recherche et l’innovation, ainsi qu’à accroître la création de valeur ajoutée et améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle.
Comptant pour 31% du PIB du Rwanda, l’agriculture a connu une croissance de 8% durant le premier trimestre 2018, d’après l’Institut national de la Statistique (Insr).