Selon les informations fournies par l’Autorité de régulation des utilités du Rwanda, l’importation de gaz de pétrole liquéfié a nettement augmenté entre 2010 et 2017. Par Komla Ratko



Les ménages préfèrent désormais l’utilisation de gaz de pétrole liquéfié. Selon les informations fournies par l’Autorité de régulation des utilités du Rwanda, l’importation de gaz de pétrole liquéfié a nettement augmenté entre 2010 et 2017. Elle est passée de 700 000 kilogrammes à 10 millions de Kilogrammes. L’Autorité de régulation des utilités du Rwanda a précisé que 90% du gaz de pétrole liquéfié importé est essentiellement utilisé pour la cuisine.
« Il y a beaucoup de foyers et d’institutions au Rwanda qui utilisent le gaz pour cuisiner, et environ 90% du GPL est utilisé à des fins de cuisine. De plus en plus de Rwandais utilisent le gaz pour cuisiner et ils se rendent compte que l’utilisation du gaz est plus saine et plus propre que l’utilisation du charbon de bois », rappelle un membre de l’Autorité.
Cette préférence pour le gaz a été souhaitée par l’Etat. Le gouvernement rwandais a en effet initié sur les sept dernières années une sensibilisation à l’utilisation du gaz pour la cuisson. Les autorités ont pris une résolution qui invitait à l’utilisation du gaz et d’autres sources d’énergie modernes pour la cuisine dans les ménages, écoles, prisons et autres grandes institutions.
Suppression des taxes sur les accessoires de gaz
L’importation du gaz devrait continuer par croitre dans le pays, selon Gérard Rusine, directeur de la Réglementation gaz et pétrole. « Le gouvernement doit investir davantage dans la sensibilisation à l’utilisation du gaz pour cuisiner, car c’est très rentable et c’est de l’énergie propre », affirme-t-il. Pour cela, Gérard Rusine souhaite que l’Etat mette en place les conditions qui peuvent permettre aux fournisseurs de gaz de bien faire leur travail.
Ces conditions sont entre autres, l’installation de stockage de gaz pour les fournisseurs de GPL à travers le pays ou la mise en place des stocks stratégiques de GPL qui peuvent être utilisés en cas de pénurie grave. Gérard Rusine estime que les taxes sur les accessoires de gaz devraient être supprimées.